JTB2017 : Nico36 et les nains de jardin (Securibourse)

par Bimbo, jeudi 19 janvier 2017, 09:42 (il y a 328 jours)

Dans la vie il y a les maîtres du jeu, et puis il y a la multitude grouillante et infâme, celle des nains de jardin. Nakama, Okavongo : des demis-dieux qu'on vénère, qu'on s'agenouille, qu'on bidouille, qu'on citrouille en espérant transformer notre citrono-pipo en carrosse doré. Et puis il y a les substances, les gaz rares, les arc-en-ciel, les Delon. Sont tellement peu que je viens de tous les citer à défaut d'un : Nico 36 !

Nico 36, pour ceux qui sont là depuis le quasi début, est apparu en l'an 2 de l'ère The Bull, et tout de suite, direct, il a scoré du swag que je veux son corps brûlant dans mon lit, peau de zizi ! Il a mis le feu au jeu, il nous a tous repassés à la Soupline concentrée sucrée, et on bavait des ronds de chapeau.

Puis l'hiver vint.

2008. La nuit intégrale. Seul Labadie du coup de bol qu'on l'a jamais revu, survécut à des températures qui frisaient - 50 du slip congelé. Nico 36 pris cher dans la tirelire, et disparut lui aussi.

L'hiver dura et le printemps se fit attendre. 7 années à se terrer dans des grottes dans lesquelles il n'est pas bon de mettre les pieds dedans tellement ça cocotte.

On le croyait mort.

Mais non. Nico36 peaufinait sa revanche au chalumeau en tungstène aggloméré, et coucou, le revoilà ! + 30 % en 18 jours de bourse, tu t'inclines, et tu bouffes ton calot de nain de jardin en céramique. J'ai dit ! :-D

JTB2017 : Nico36 et les nains de jardin

par Lausm @, jeudi 19 janvier 2017, 13:59 (il y a 328 jours) @ Bimbo

Ouais...
Y a ceux qui prennent de l'avance tout de suite maintenant en partant très vite haut et fort.

Puis les ceusses comme moi qui avancent lentement.

J'espère juste que je passe la ligne d'arrivée sans être tombé d'inanition dans un désert, bouffé par les fonds vautours.

Cela dit, certains savent choisir leurs titres. Titres de noblesse?

JTB2017 : Nico36 et... Budget Telecom

par Nakama ⌂ @, samedi 21 janvier 2017, 12:47 (il y a 326 jours) @ Bimbo

Sublime départ... peut-être même le meilleur départ au JTB qu'on n'ait jamais vu :-)

Comme quoi des bonnes idées il y a en a toujours... à condition de sortir des sentiers battus :-D

Question sur Budget Telecom: c'est loin d'être une inconue sur ce forum. Depuis 2007 elle a toujours été dans au moins une sélection au JTB alors que le cours a reculé de 11 € début 2007 à 0.55 € fin 2015 (-95% donc)... elle était suivi par plusieurs vétérans (value, graham)... puis, en 2016, alors qu'elle allait faire +319% dans l'année, aucun vétéran dessus au JTB... et cette année, retour en fanfare de Nico36 avec déjà +180% en 3 semaines sur cette valeur (sa meilleure ligne), mais toujours aucun des vétérans qui l'avaient pourtant sélectionné dans le passé ==> y a t-il une explication à ça ? Quitte à suivre cette valeur pendant des années, pourquoi, comment rater son formidable rebond de 2016-2017 (x35 sur son plus bas quand même, c'est pas si courant et bien dommage de rater ça quand a fait l'effort de suivre la valeur des années durant) ?

N.

JTB2017 : Nico36 et... Budget Telecom

par Nico36 @, samedi 21 janvier 2017, 21:19 (il y a 326 jours) @ Nakama

Salut,

Je verrais bien une explication psychologique à cela... à force de suivre une valeur qui ne bouge pas ou baisse, semaine après semaine et mois après mois, on finit par décrocher et passer à autre chose. nous mêmes, des valeurs qui ne performent pas, on a pas trop de chances de les sélectionner pour le jeu de l'année d'après. sauf, dans le cas où on a une très forte conviction. le genre de chose qui arrive vraiment pas souvent, et dans ce cas, il faut rien lâcher.
un peu comme le genre de certitude du trader dans le film (inspiré des faits réels) the big short le casse du siècle, où le type voyait la crise des subprimes avant tt le monde. avoir raison avant tout le monde, ça a ses avantages et ses inconvénients, dont celui de devoir avoir des nerfs réellement d'acier.
j'ai personnellement en mémoire 2 situations déjà vécues,
la 1ère celle de mon mentor en bourse qui croyait à fond à gameloft début 2002 (la grande époque du début des jeux sur portable) et a gagné énormément d'argent sur ce coup (mais pas dans un premier temps où le titre n'a décollé qu'après quelques mois),
la 2nde moi-même avec archos début 2004 (les baladeurs mp3 puis mp4). un souvenir mémorable marqué à jamais où je voyais mes mv s'accroître de + en + alors que ma conviction était totale connaissant bien les produits et que j'allais très loin dans mes investigations (forums de geeks etc...) sur le phénoménal marché qui arrivait. la question qui se posait, c'était : soit j'ai raison limite "seul contre tous", soit je suis nul et y'a un truc qui m'échappe. et là, y'a que l'avenir qui permet de le savoir, mais l'histoire m'aura appris qu'il faut se fier à ses convictions les plus profondes du moment qu'elles soient argumentées alors que le courant dominant, le "mainstream" ne les perçoit pas encore. car ce fut là mon meilleur coup de bourse en réel avant que, par la suite, la crise de 2007/2008 me fasse arrêter le réel encore jusqu'à ajd avec depuis une énorme rancoeur...
chacun a sûrement des anecdotes à raconter de ce sryle...

pour budget telecom, celui qui avait des convictions mi 2016 pouvait être conforté sur le retour du dg historique - un vrai boss des télécoms- et l'échange d'un bloc de 10% du capital en septembre... les échanges de blocs, un cas d'école car c'était par exemple le cas sur gameloft début 2002 avant que l'action ne s'envole ensuite...
par la suite sur albud, je l'ai mise dans le portif pour jouer la figure graphique du fanion qui s'est bien concrétisée depuis. mais là, c'est devenu excessif, un cas d'école vraiment cette albud, c'est devenu spéculatif cette semaine et une trappe à haussiers type schéma de ponzi. retracement inévitable sur 4.5-5 et qui va continuer je pense la sem pro. à chaque fois la même histoire ces spécus et l'éternel recommencement de l'affollement haussier qui signe les derniers temps de la bulle. donc albud risque de faire baisser la perf à CT.
a+

===> Nico36

par Nakama ⌂ @, dimanche 22 janvier 2017, 20:46 (il y a 325 jours) @ Nico36
édité par Nakama, dimanche 22 janvier 2017, 20:53

car ce fut là mon meilleur coup de bourse en réel avant que, par la suite, la crise de 2007/2008 me fasse arrêter le réel encore jusqu'à ajd avec depuis une énorme rancœur...

Quel dommage d'avoir arrêté le réel avec des perfs au JTB parmi les meilleures, même en tenant compte de 2007-08... bien au delà de ce que parviennent à réaliser les meilleurs gérants pros net de frais sur longue période... pourquoi donc cette "énorme rancœur" ?

Ma façon de voir les choses est de mon côté aussi dépourvu d'affect que possible (disons que j'évite d'en rajouter):

* les crises font partie de réalité économique, elles sont je crois absolument inévitables et tout à fait imprévisibles... du moins pour ce qui est de leur début, durée et ampleur... c'est à dire pour ce qui permettrait de les éviter sans rester sous-investi aux mauvais moments quand le marché bondit sans prévenir ==> donc inutile de trop perdre son temps à chercher à anticiper les crises, mieux vaut rester investi sur 10-20-30 ans et les affronter sereinement ;)

* les erreurs sont inévitables quand on investi en bourse: c'est amha contre-productif de chercher à les éviter à tout prix... et contre-productif aussi de considérer chaque erreur comme une catastrophe... par contre je suis d'avis qu'il faut s'astreindre à mesurer et analyser ses perfs trimestres après trimestres (perf globale, contre indices, en rentrant dans le détail de ce qui fonctionne et ce qui ne va pas, et travailler la dessus) ==> en pratique il est possible de beaucoup apprendre de ses erreurs, en bourse comme dans la vie ;-)

N.

===> Nico36

par Nico36 @, lundi 23 janvier 2017, 20:36 (il y a 324 jours) @ Nakama

À cette époque, j'ai fait deux erreurs de casting de valeurs qui m ont coûté très cher. Par la suite, j'ai voulu me refaire à la gordon gekko en tentant de rattraper fissa les pertes sur des produits dérivés. Ça fonctionnait bien dans un premier temps, mais je n'ai pas su contrôler mes ardeurs... Au final, retour à la case départ alors que j'avais vraimentde quoi être fier en 2006... d où cette grosse amertume.
Les erreurs de jeunesse (peut être) qui serviront espérons pour la suite...

Pour reparler des crises, d où viendra la prochaine : bulle immo chinoise? In stabilité pol euro? Dettes souveraines? grosses boulettes de donald aux usa ? Le choix est vaste et rien ne dit que ce sera une de ces propositions..
À plus

===> Nico36

par Lausm @, mardi 24 janvier 2017, 12:28 (il y a 323 jours) @ Nico36

Ah la...
Mon aventure boursière a commencé juste au meilleur moment : juin 2007!...on a connu la suite!...
Mais la question de la motivation est centrale....en effet, à cette époque, je m'étais lancé car suite à un conflit familial, je me suis retrouvé condamné aux dépens d'une procédure concernant une curatelle que j'avais contestée.....ivre de rage et d'injustice, je me suis dit que jamais je ne donnerai un centime de mon argent à une justice injuste....donc je me suis dit que j'allais le prendre sur les marchés financiers!...bien sûr avec de l'argent en attente d'un crédit pour travaux, ç'aurait été trop simple!
Moralité : jamais depuis dix ans je n'ai reçu une seule mise en demeure de payer....par contre j'ai donné du fric aux marchés en 2007-2008, et j'ai tout cloturé alors moi aussi!

J'ai retrouvé les relevés de mon portif l'an dernier, et ai fait un petit backtest a posteriori : en fait j'avais un drawdown de 20 pour cent maxi au pire moment de la crise, et en plus quasi toutes les valeurs que j'avais choisies alors avaient bien, vraiment bien repris, car j'avais pensé un portif assez pépère de famille....
Tout ça pour dire qu'en fait, manque de recul, trop d'implication, avidité aversion, ce joli couple qui affecte bien notre hypothalamus et nous fait faire du jus d'hormone de partout de façon chaotique, est le truc qui nous met surtout dedans.
Et tout ce que je lis ces derniers temps des "réussisseurs" en bourse, c'est qu'ils sont presque détachés du but financier, de l'objectif, par contre remettant sans cesse le processus qui les anime et leur relation au marché et à leur processus en cause...et c'est comme les arts martiaux et les trucs japonais comme j'adore : se concentrer juste sur la chose elle-même, et non pas l'objectif, et faire un pas après l'autre, et laisser le résultat tomber.
Et avoir comme disait l'autre, le "regard de la montagne lointaine"...autrement dit ne pas fixer sa vision, et regarder au loin.
Bref, à se crisper vers le gain, on finit par perdre.

Par exemple, il y a deux ans, j'avais misé sur des mines d'argent...j'étais persuadé que c'était à la cave et que ça monterait...mais j'ai craqué, j'ai sous estimé ma tolérance à la baisse...avec le recul, c'est comme pour 2007, si j'avais tenu bon, j'aurais gagné...mais j'apprends, j'apprends....aujourd'hui je calcule le risque de plus en plus près...et c'est subjectif, ce qui va à l'un ne va pas à l'autre.

Et là je backteste des portifs virtuels que je me suis fait l'an passé....le pire c'est que je cartonne pas mal, 25-30 pour cent...mais je n'ai pas osé appliquer en réel...mais je considère cela comme l'apprentissage.
Bernard Mooney, un canadien, expliquait de faire une analyse rétrospective des valeurs qu'on avait vendues, pour voir si ça aurait grimpé encore....en tous cas, c'est intéressant de revisiter son histoire boursière, pour voir si en fait on avait bien choisi et on a douté en cours de route, et affermir sa confiance en son jugement.....et surtout apprendre de ses erreurs.

En tous cas beau départ de cheval fringant!

===> Lausm

par Nico36 @, jeudi 26 janvier 2017, 20:28 (il y a 321 jours) @ Lausm

Ton histoire est très intéressante et niveau timing, arriver sur les marchés en juin 2007 était vraiment pas le top c est clair !


On s est tous pris des gifles, gamelles ou uppercuts... Si après ça on prend du recul et on a quand envie de continuer la bourse, c'est bon signe...

Par contre, reprendre maintenant avec un dow à plus de 20000 et une oblique haussière depuis plus de 7 ans, ça me semble tendu. Vaut mieux la jouer à la rockfeller et sagement attendre le prochain krach ^^

@+

Rockfeller ou Buffett attitude ?

par Bimbo, samedi 28 janvier 2017, 09:17 (il y a 319 jours) @ Nico36

Par contre, reprendre maintenant avec un dow à plus de 20000 et une oblique haussière depuis plus de 7 ans, ça me semble tendu. Vaut mieux la jouer à la rockfeller et sagement attendre le prochain krach ^^

Nous rappelle (à gâteau essentiellement) que Labadie, autre monstre sacré du jeu qu'on nous envie je te le raconte même pas peuple aimé, Labadie dis-je, après nous avoir tous enfumé en 2008, fut le chantre inconditionnel - qu'on me flagelle si je me gausse à tort - de la bulle qui va pas tarder d'éclater. D'où un nombre de trains de hausse ratés impressionnant depuis 2009.

Si Buffett nous apprend quelque chose, c'est de ne jamais lâcher la queue du biquet, quitte à prendre 10 ans de placard (2001 - 2011 où Berk n'a pas pris un fifrelin).

Mais c'est clair que rentrer maintenant avec l'espoir de faire plus tard aussi bien que lui semble assez peu réaliste. ;-). Valait mieux rentrer en mars 2009, comme un bon tas de vendeurs de rêve onéreux.

On ne citera pas de noms... :-D

Rockfeller ou Buffett attitude ?

par Nico36 @, samedi 28 janvier 2017, 10:53 (il y a 319 jours) @ Bimbo

Le gros avantage de l'oncle d'omaha, c'est d'avoir été là avant la grande financiarisation de l'économie entamée dans les années 80 et le boom de la mondialisation des années 90 dans lesquelles les entreprises américaines ont vu leur marché extérieur gonfler, du type coca cola...

qui se porte volontaire pour acheter des actions berkshire hathaway A ?:-D :lol2:

Rockfeller ou Buffett attitude ?

par Bimbo, samedi 28 janvier 2017, 12:53 (il y a 319 jours) @ Nico36

Yeah !

Ca ne me rajeunit pas franchement, mais perso j'arrive en juin 1981 avec ma petite moustache de phoque à la con, et françois Mittuche vient de nous mettre - selon les fachos de l'époque bien moins nombreux que tout de suite - les chars bolchos sur la ligne Maginot (quatre ministres cocos au gouvernement et un rouge-rosé comme premier sinistre du Mauroy). Plongée de la Bourse françoise dès l'arrivée du Tonton qui s'écoute, et mézigue qu'arrive telle une fleur de printemps sur le marché beuglant, mais plus pour très longtemps (j'ai connu les derniers délices de la craie, du grand tableau noir comme à l'école et de la corbeille à drôles d'oiseaux).

J'embraye sur de la gestion de sicomis, un truc disparu dont il ne reste qu'Unibail, et six ans de bonheur suprême avec tout ki remonte et Tonton qui nous fait une Tapiemania, les années fric à tout va. Du coup je passe de gitan à branleur de compète, et j'ai surfé jusqu'à now en vivant sur cette bulle rose de l'ère Mittuche, le roi de l'arnaque socialiste (pléonasme ?). Jamais rien fait de mes dix doigts de constructif, sauf des choses inavouables, bien entendu ! :-D

Ca serait à refaire, je pense que je reprendrai le même chemin. Pas trop le choix, quand tu préfères le statu du loup à celui du chien de la fable.

Pour un bon à rien de mon calibre de loup, la bourse, pourtant synonyme d'un capitalisme que j'exècre, aura été une planche de salut-salue à une société qui n'aurait pas voulu de moi parce que je ne voulais (vraiment) pas d'elle. Comme bien d'autres, j'ai pris cela comme un jeu, pas pire qu'un autre, et comme j'avais échoué aux courses de canassons, je n'avais décidément pas de plan B :-D

Rockfeller ou Buffett attitude ?

par gaepre1, jeudi 02 février 2017, 12:41 (il y a 314 jours) @ Bimbo

Waouh très bon cette prose. Tu devrais écrire un bouquin mais c'est vrai que ça pourrait te fatiguer :-D

Rockfeller ou Buffett attitude ?

par Pénélope, jeudi 02 février 2017, 18:54 (il y a 314 jours) @ gaepre1

Enfin un qui pige sans qu'on ait à reformuler ! C'est reposant. ;-)

Rockfeller ou Buffett attitude ?

par Nakama ⌂ @, samedi 28 janvier 2017, 20:22 (il y a 319 jours) @ Bimbo
édité par Nakama, samedi 28 janvier 2017, 20:27

Si Buffett nous apprend quelque chose, c'est de ne jamais lâcher la queue du biquet, quitte à prendre 10 ans de placard (2001 - 2011 où Berk n'a pas pris un fifrelin).

Voilà qui m'a toujours semblé assez évident... par contre j'ai mis un moment à réaliser que c'était pas évident pour tout le monde :-D

Mais c'est clair que rentrer maintenant avec l'espoir de faire plus tard aussi bien que lui semble assez peu réaliste. ;-). Valait mieux rentrer en mars 2009, comme un bon tas de vendeurs de rêve onéreux.

C'est à voir, ses +25% par an en moyenne sur plusieurs décennies sont à nuancer:

* déjà c'est avec un effet de levier... pas gigantesque mais pas négligeable non plus (de l'ordre de 50% de mémoire sur les 2-3 dernières décennies)

* mais ce qui est véritablement exceptionnel c'est qu'il a maintenu ce niveau de perf très longtemps sur des montants rapidement supérieurs au milliard de dollars

* ce qu'il a écrit, et que je crois volontiers, c'est qu'il est relativement facile de faire bien mieux que +25% annuel en moyenne à deux conditions: ne pas se concentrer sur la volatilité et gèrer "seulement" quelques millions (et pas quelques milliards) vu qu'on peut alors investir dans à peu près n'importe quelle valeur, quitte à y investir très progressivement

* à ses débuts il faisait d'ailleurs bien au delà de +25% par an (de mémoire au dessus de +50% annuel)

N.

JTB2017 : Nico36 et... Budget Telecom

par pasca711, dimanche 22 janvier 2017, 00:33 (il y a 326 jours) @ Nakama

Sublime départ... peut-être même le meilleur départ au JTB qu'on n'ait jamais vu :-)

Comme quoi des bonnes idées il y a en a toujours... à condition de sortir des sentiers battus :-D

Question sur Budget Telecom: c'est loin d'être une inconue sur ce forum. Depuis 2007 elle a toujours été dans au moins une sélection au JTB alors que le cours a reculé de 11 € début 2007 à 0.55 € fin 2015 (-95% donc)... elle était suivi par plusieurs vétérans (value, graham)... puis, en 2016, alors qu'elle allait faire +319% dans l'année, aucun vétéran dessus au JTB... et cette année, retour en fanfare de Nico36 avec déjà +180% en 3 semaines sur cette valeur (sa meilleure ligne), mais toujours aucun des vétérans qui l'avaient pourtant sélectionné dans le passé ==> y a t-il une explication à ça ?

Peut être parce que les vétérans savent compter ;-)

Quitte à suivre cette valeur pendant des années, pourquoi, comment rater son formidable rebond de 2016-2017 (x35 sur son plus bas quand même, c'est pas si courant et bien dommage de rater ça quand a fait l'effort de suivre la valeur des années durant) ?


N.

JTB2017 : Nico36 et... Budget Telecom

par Bimbo, dimanche 22 janvier 2017, 09:16 (il y a 325 jours) @ pasca711

J'ai un avantage considérable sur vous (ou un désavantage considérable, ça dépend du point de vue), c'est que je n'en avais jamais entendu parler. Donc, pas de boule à l'estomac, et pas de regrets d'avoir rien raté ! :-D

"Je fais un sale boulot, mais j'ai une excuse, je le fais salement." (extrait de "Le Voleur" de Louis Malle) ;-)

aucun regret sur Budget Telecom

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, dimanche 22 janvier 2017, 15:20 (il y a 325 jours) @ Nakama

.
Bonjour Nakama,

Dans mon cas, c'est assez simple, quand le fondateur Kaled ZOURRAY a vendu l'essentiel de sa participation, alors qu'il assurait jusqu'alors très bien l'équilibre financier de sa société en décroissance et que la société s'est lancée dans de nouvelles activités, j'ai immédiatement perçu les risques et vendu ma participation et j'ai renoncé à son suivi complet dans la mesure où il était presque certain que je n'y réinvestirai plus jamais.

Après les difficultés de la société, j'ai appris la renomination de K.Zourray en qualité de PDG et de J. Caballéro, son bras droit, en qualité de directeur Marketing. Bien sûr, j'ai pensé que cela ne pouvait être que bon, dans la mesure où j'avais une très haute estime de la capacité de gestionnaire de K.Zourray. Mais je n'ai pas vu qu'il essayait de rentrer à nouveau dans le capital de l'entreprise et un regard très sommaire au dernier résultat m'a fait croire que la tache était par trop immense. Je me suis tout de suite dit que même en pariant sur les capacités de K.Zourray, jamais je n'aurais investi plus qu'une fraction d'un pourcent de mon portefeuille sur cette entreprise. Le travail d'approfondissement ne m'a pas alors paru valoir le coup.

Est-ce que j'ai des regrets? Aucun. Au mieux, j'aurais misé très peu sur cette entreprise. Certes j'y aurais gagné quelques pourcents. Mais combien d'autres décisions auraient échoué sur un même exemple pour une qui réussit. Cela ne vaut pas la peine à grande échelle. Et il semble que c'est trompeur d'être impressionné sur un cas particulier qui a toutes les chances à plus long terme de n'être qu'un feu de paille.

--
[image]





Graham

==> Graham

par Nakama ⌂ @, mercredi 25 janvier 2017, 21:07 (il y a 322 jours) @ Graham

Intéressant mais même phénomène sur SESL qui semble avoir disparu de ton JTB juste avant ses +86% de 2016

Pareil pour Exacompta (+77% en 2016 après 7 années de stagnation)

... une seule leçon possible pour qui cherche comme moi des valeurs négligées ==> surveiller de près les actions dont tu sors :-P

Du coup j'ai renforcé ma ligne Microwave :-D :-D

N.

==> Graham

par Jdcjdc @, mercredi 25 janvier 2017, 21:53 (il y a 322 jours) @ Nakama

Bonsoir,
J'ai observé une situation quasi similaire avec ECA. Je n'ai que 3 jtb au compteur, mais depuis 2015 je suis le seul à l'avoir mis dans ma liste et hop en 2015 +70,38 %, 2016 +49.15 %

Alors que en :
2005 9 membres : +23,64 %
2006 7 membres :+7,94 %
2007 3 membres : Le p per, laperche, jk2r -8,04 %
2008 1 membre : laperche -40,67 %
2009 2 membres : MWST, dipy +70.41 %
2010 3 membres : gerard,fabrice,nounours +19,19 %
2011 1 membre : quiperdgagne -15,80 %
2012 0 membre
2013 1 membre : CFE 77,98 %
2014 personne

Je suis tenté de dire que jetter un oeil aux valeurs "oubliees" des jtb precedents peut donner des idees.

Bon jtb 2017

==> Graham

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, jeudi 26 janvier 2017, 01:24 (il y a 322 jours) @ Nakama
édité par Graham, jeudi 26 janvier 2017, 01:55

Il y en a quelques unes dont je suis sorti et qui ont aussi poursuivi leur baisse.
Je n'ai pas une capacité de recherche infinie. Elle est même pas mal limitée. Donc, il faut choisir et trancher, faire parfois des raccourcis. Le temps est limité. On peut traduire cette expression par cet adage connu: le temps c'est de l'argent.

Pour Exacompta, je me souviens bien. Je l'ai acquise à 40€ pour la revendre en quelques mois à environ 65€. Et cela m'a suffi. J'ai réinvesti la ligne libérée ailleurs considérant ailleurs le potentiel était meilleur. Je connais et comprends parfaitement bien la décote sur ses actifs. Une forte décote me parait parfaitement justifiée. Dans quelle proportion? C'est délicat à savoir, voire impossible. Les arguments depuis quinze ans sont à peu prêt les mêmes. L'information sur le coût de la pâte à papier à la limite est la seule variable d'ajustement. Mais la pente de très long terme sur celle-ci, même si aujourd'hui ceci n'est ponctuellement pas vrai, est significative du déclin de cette industrie en Europe développée. Ainsi dans le cas d'Exacompta je n'ai joué que sur une grave anomalie d'illiquidité du titre qui a déséquilibré un temps le carnet d'ordre. Je n'avais aucune ambition d'attendre que le cours remonte à 100, 150, 200, ce qui est possible techniquement. Il suffit que très peu y croient quelques temps pour perturber à la hausse la valorisation de cette société. Ainsi un peu plus de 50% en 6 mois, cela m'allait très bien. Pas de regret sur ce qui pour moi n'a été qu'un coup de poker où les chances m'étaient très favorables. Je pense en toute honnêteté n'avoir jamais été capable d'évaluer la valeur fondamentale de cette entreprise, qui pour moi, ne devrait guère différer de sa valeur à la casse puisque je suis assez persuadé qu'à très long terme elle périclitera.

Pour SESL, je me souviens moins bien. Comme souvent, je parvenais mal à distinguer ses avantages ou inconvénients concurrentiels. Donc j'ai principalement envisagé cette société sous son aspect financier. Je reconnais que c'est très réducteur. Je fais avec les moyens dont je dispose et je décide avec ces faibles éléments. Je me souviens vaguement qu'il y avait eu une succession sur plusieurs semestres d'annonces négatives. Sous son aspect financier, elle n'entrait plus dans mes critères et sa valorisation m'est apparue risquée. Donc oui dans ce cas et dans d'autres, ma négligence, mon manque d'assiduité et de temps a été cause d'une perte de gain, si l'on peut dire ainsi.

Je reviens à ce que j'ai dit plus tôt. Mon temps est limité, ma capacité de compréhension aussi ainsi que mon capital. Je dois composer et décider avec ces limites. Je décide donc souvent par raccourcis en faisant d'abord une hypothèse de risque sur le capital que j'investis et non sur le risque intrinsèque à la société. Ce qui semble tout à fait contre-intuitif dans une démarche d'investissement. Dans le cas de SESL, ma mauvaise connaissance a fait que mon choix n'a pas été bon eu égard à la performance future. Parfois je fais des choix d'investissement plus ou moins spéculatif par ce qu'ils ne se fondent pas sur une bonne connaissance de la société mais sur une estimation du risque que j'encours. Dans ces cas, je dois être prudent, si ces risques me paraissent grands et ils le sont quand je connais mal les sociétés, je dois être capable de décider vite et expéditivement. Le tout est de préserver le capital, la matière première. Parfois, j'ai raison, parfois j'ai plutôt tort. J'ai rarement perdu durablement en capital.

Cette discussion est intéressante. Qu'est-ce qui fait un bon investisseur globalement? La performance? Pas si sûr. La performance ne suffit pas, surtout ici où nous sommes dans un vaste espace virtuel. Ainsi, c'est très bien de faire 50% par exemple sur une année. Mais qu'est-ce que ça veut dire? Il y en a qui font ce score mais qui investissent zéro pourcent de leur patrimoine. Ce n'est alors qu'un jeu. D'autres font ce score en ayant l'essentiel de leur patrimoine en comptes bancaires, assurance-vie ou encore en immobilier. Ils misent alors peut-être 10% ou 20% de leur patrimoine sur cela. Le gain globalement est plus modeste: 5% à 10% globalement. Moi, je mise tout, même plus que tout puisque aujourd'hui je suis investi à 105% de mon patrimoine net de dettes. Et cela depuis un peu plus de quinze ans pour la bourse. Sur cette période ma performance moyenne est de 15% l'an environ avec une baisse ces cinq dernières années. Ce qui veut dire que j'ai plus que multiplié par 8 mon capital sur la période. Or mon capital investi, c'est l'intégralité de mon patrimoine. Au final, j'ai gagné plus par la bourse que la somme de mes revenus du travail depuis justement que je travaille. Mon approche est celle de la confrontation au risque puis de mon positionnement face au risque. Je ne cherche pas à détenir la vérité. Je cherche à contenir le risque et faire qu'il me soit plutôt favorable. Ainsi ma performance est honorable sur cette plage de temps et beaucoup plus médiocre ces toutes dernières années. Néanmoins, je m'enrichis bien plus que ne le permet ma condition. Je constate ce fait en me comparant, autour de moi, à mes camarades de mêmes conditions socio-économiques. Je suis le seul qui ait été capable de sortir de ma condition. Je suis le seul parmi eux qui pourrait me permettre d'arrêter de travailler tout en étant capable de remplir plus que mes strictes obligations familiales. Je suis le seul aussi, qui à mes 20 ans, ait été quelques temps SDF. Et tout cela ne tient qu'à deux choses: la première, je l'ai dite, c'est une capacité à évaluer le risque que j'encours, risque qui vient d'abord de soi, l'autre -et elle est fondamentale pour faire un bon investisseur- c'est les couilles, ou pour parler poliment la maîtrise de soi et de ses émotions, bref le sang froid.

Après, si l'on revient au sujet initial, c'est vrai je suis moins bon que je n'ai été. Je ne consacre plus 40 heures par semaine en sus de mon travail comme j'ai pu le faire jadis. Je peux me le permettre. 10% de gains par an, cela fait aujourd'hui un 80% du capital que je possédais il y a quinze ans, 80% d'ailleurs ma meilleure performance quand j'étais plus assidu et meilleur. 10% aujourd'hui, cela fait environ 2 années de ce que gagne par mon travail aujourd'hui. L'argent en soi ne m'intéresse pas. Ce n'est qu'un instrument de ma liberté. La bourse pareillement, j'y rajouterai que c'est pour moi un jeu intellectuel. Mais dans le fond, ce qui m'intéresse dans la vie est tout autre et bien plus précieux pour moi. Si j'ai une certaine conscience et fierté du chemin parcouru, je n'ai nulle vanité. Je me contrefiche d'être performant tout comme je me contrefiche que celui-ci ou celui-là soit meilleur que moi dans tel domaine. Ainsi je reconnais tout à fait le point de vue à mon égard de Nakama. C'est vrai. Tout comme je lui reconnais, bien évidemment, de grandes capacités de sélectionneur de valeurs. Disons que je me positionne autrement, à ma façon et m'en satisfais.

Puisque nous sommes dans un échange fait d'humour, je rajouterai en guise de remerciements, que je m'honore que le grand N. ait jeté quelques vues sur mon cas particulier. Heureusement que je suis peu émotif, parce qu'imaginez si j'étais vierge effarouchée, combien de confusion je rougirai.

Et comme je m'amuse à une nouvelle tactique que j'expliquerai peut-être un jour, je suis revenu sur ma position relative à Microvawes. J'avais tout vendu en fin d'année dernière après avoir misé quelques pourcents en début d'année. Vendu pour les arguments que j'ai cités ailleurs et que je considère toujours viables. Donc, j'ai changé: j'ai à nouveau du Microvawes. Mais je ne mise pas cette fois-ci sur l'entreprise. Je mise sur Nakama, comme je mise sur d'autres. J'essaie une nouvelle tactique à petite échelle. La mise est petite: 0,3% à la mesure du risque, non pas intrinsèque à la société, mais propre à mon ignorance. L'idée est de m'exposer et d'essayer de profiter de mon exposition volontaire à un risque aléatoire que j'essaie de contenir et de rendre favorable. Bref j'essaie d'imiter modestement Tayeb. Tayeb qui a priori semblait le contraire d'un investisseur, un spéculateur, mais qui si l'on y réfléchit bien était peut-être bien un réel investisseur mais d'un ordre supérieur, c'est pourquoi difficile à saisir du niveau subalterne. Imiter, c'est mal, pas original, montre une absence de personnalité. Dit-on. Mais on pense de travers depuis quelques temps. Les meilleurs savent qu'il n'y a que rarement talent inné, ni originalité innée. Il y a d'abord la maîtrise des meilleures techniques. En tout domaine, on ne parvient à la maîtrise des techniques et à la véritable originalité qu'après avoir pendant de longues années imité les meilleurs. Enfin, après le débat de Valls et d'Hamon, cela fait du bien de se changer les idées!

Quel sujet! On pourrait en discourir des heures.

Je conclus pour EXACOMPTA & SESL donc : pas de regret non plus

--
[image]





Graham

==> Graham

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, jeudi 26 janvier 2017, 01:52 (il y a 322 jours) @ Graham

.
Je rajouterai encore un petit appendice à ces considérations.
Longtemps, je me suis fait un point d'honneur à sélectionner des valeurs sur la base de mes seules idées. J'y avais même du plaisir et un certain contentement intellectuel. Désormais c'est beaucoup moins vrai et il n'est pas impossible qu'un jour je sois tout à fait lassé de ce jeu. A ce moment-là, je ne parierai probablement plus que sur des compétences. Il semble que c'est ainsi que procède Raskol. Je m'y essaie à petite échelle. Alors sans doute, je choisirai Amiral, Moneta AM, d'autres fonds que je regarde de temps à autres et les meilleurs parmi les investisseurs qui publient sur la toile. Pour exemple, il y a 10-20 bons, voire très bons ou excellents investisseurs dans ce jeu. Ce site est une pépite en soi.

Ainsi je ne veux pas oublier de remercier ces participants illustres, mais aussi celui qui permet son existence, j'ai nommé JMP

--
[image]





Graham

==> Graham

par gaepre1, jeudi 26 janvier 2017, 16:26 (il y a 321 jours) @ Graham

"L'argent en soi ne m'intéresse pas. Ce n'est qu'un instrument de ma liberté. La bourse pareillement, j'y rajouterai que c'est pour moi un jeu intellectuel."

Excellent.

En revanche investir seulement 0,3% de ton portif sur Nakama ce n'est pas très sympa ....:-D

==> Graham

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, jeudi 26 janvier 2017, 18:20 (il y a 321 jours) @ gaepre1


En revanche investir seulement 0,3% de ton portif sur Nakama ce n'est pas très sympa ....:-D

Non, non, ce n'est pas exactement cela.
0,3% c'est sur ALMIC.
J'ai misé en même proportion sur ASTELLIA également, issue entre autres de son portefeuille et de ceux de Fabrice et de Proe.
J'ai pêché quelques autres valeurs chez d'autres intervenants dans le même ordre de proportion.

Donc, au final, ce n'est pas grand chose. A cela deux raisons:
- il s'agit d'essais de sous-portefeuille;
- l'autre, j'atténue le risque sur mon ignorance tout en consentant à une exposition relative.

Sur l'ensemble de toutes ces petites lignes, soit un sous-portefeuille, je vise une surperformance par rapport au marché. Ce qui revient à me constituer un sous-portefeuille JTB-Boursematch.

Pour ALMIC, c'est très different. J'ai quelques connaissances de cette société. Je sais parfaitement quoi penser. D'ailleurs, je ne dédie pas mon opinion. Toutefois, je comprends bien le positionnement de Nakama. Le pari se tient: il y a des chances de réalisation. Quelle réalisation? On s'entend: je pense moins celle de son prognostic opérationnel, bien que cela reste possible, mais plutôt celui d'une hausse technique sur la valeur suite à de bonnes nouvelles passagères qui déséquilibrerait le marché de son titre, notablement faiblement liquide. Si j'étais plus convaincu, je serais resté plus complètement dans une proportion plus grande.

--
[image]





Graham

==> Graham

par Nakama ⌂ @, dimanche 29 janvier 2017, 13:55 (il y a 318 jours) @ Graham

Donc, j'ai changé: j'ai à nouveau du Microvawes. Mais je ne mise pas cette fois-ci sur l'entreprise. Je mise sur Nakama, comme je mise sur d'autres. J'essaie une nouvelle tactique à petite échelle. La mise est petite: 0,3% à la mesure du risque, non pas intrinsèque à la société, mais propre à mon ignorance.

J'ai misé en même proportion sur ASTELLIA également, issue entre autres de son portefeuille et de ceux de Fabrice et de Proe.

Ca alors :-| ... et pourquoi donc Astellia précisément et pas:
* Quantel qui est déjà rentable, davantage liquide et ne cote pas sur Alternext ?
* ou alors Roctool qui a tous les défauts d'Astellia mais des qualités différentes dont celle d'être facile à comprendre question métier ?
* ou bien OSE Therapeutics qui a je pense le plus fort potentiel haussier de toutes... quitte à y aller les yeux fermés :-D ?

N.

====> Graham

par Nakama ⌂ @, dimanche 29 janvier 2017, 12:05 (il y a 318 jours) @ Graham

Moi, je mise tout, même plus que tout puisque aujourd'hui je suis investi à 105% de mon patrimoine net de dettes.

Je pensais être déjà beaucoup investi (autour de 50% en actions françaises réparti avec un pondération assez proche de mon portif virtuel boursemacth)... mais 105% en actions tout en cherchant à minimiser prises de risques et volatilité... comment dire... c'est pas banal :-|

Quitte à continuer d'enrichir cette file, je dirais qu'il ne faut pas perdre de vue que tout investissement en actions (et pas que) est risqué et volatile... je pense ici à 2 valeurs largement présentes dans les JTBs des vétérans (dont Graham) il y a 4-5 ans, et qui semblaient toutes les deux plutôt sures et avec un potentiel haussier correct quoique pas considérable à ceux qui s'exprimaient sur ce forum à l'époque (pour ma part, j'étais à l'écart des 2 et m'exprimait peu):
* Tessi qui va fort bien 5 ans plus tard et a sans doute très largement dépassé les attentes de ceux qui la considéraient juste comme une valeur pépère...
* Trilogiq qui au contraire a fortement reculé et ne semble plus du tout une valeur sure 5 ans plus tard (d'ailleurs plus grand monde en parle depuis sa chute, et c'est même plus une valeur liquide donc perte importante sur tous les plans)

Je veux dire par là que quitte à investir massivement en actions avec un horizon de temps long (cas de Graham et quelques autres je suppose), autant chercher à sur-performer largement les indices à LT, sans trop se soucier de volatilité, et avec des prises de risques mesurées mais clairement assumées... AMHA non seulement la perf globale effectivement réalisée devrait être meilleure à LT... mais ce pourrait même être moins risqué paradoxalement car le pire danger c'est quand on s'est auto-convaincu que telle action est peu ou pas risquée (type Trilogiq), puis qu'on en fait une grosse ligne (pourquoi pas vu que c'est pas risqué et que des valeurs pas risquées il n'y en a pas tant que ça), puis qu'on se contente d'une faible rentabilité (pas grave puisque c'est pas risqué)... jusqu'à ce qu'on réalise qu'en fait c'était plus risqué qu'on pensait :-D

Et donc, je suis d'avis que le mieux à faire, dans la mesure de ses capacités, consiste à systématiquement estimer le niveau de risque (jamais nul) et mettre ça en balance avec le potentiel haussier (ce qui nécessite pour le moins d'y réfléchir sérieusement). Rien n'interdit de prendre ensuite un décision rationnelle (je m'y essaie)... ou de se fier à son instinct mais en ayant conscience du risque (je dis ça comme ça j'ai jamais essayé)... ou de tester ce que ça donne sur un portefeuille virtuel (boursematch par exemple)... mais déjà se poser les bonnes questions ne saurait faire de mal, et tant mieux si cette file y contribue :-)

N.

en réponse

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, mardi 07 février 2017, 21:22 (il y a 309 jours) @ Nakama
édité par Graham, mardi 07 février 2017, 21:27

C'est effectivement ce que j'essaie de faire dans la mesure de mes capacités, avec plus ou moins de réussite. Je dois admettre que mes capacités sont moindres, pour la raison simple que je n'y consacre probablement plus assez de temps. Ceci dit, il faut garder une certaine nuance. Depuis 2008, nous n'avons plus vécu de gros crash. Or justement, j'essaie de proportionner le rapport du potentiel au risque. Jusqu'à présent, j'ai navigué bien mieux que le marché en périodes de baisse. Serai-je encore capable? Je veux dire qu'il est bien difficile de juger de la plus ou moins bonne gestion de quiconque hors de ces phases de baisse. La gestion d'un portefeuille se juge sur des cycles complets.
Dans mon cas, je ne vise pas une performance magistrale. Ainsi j'admets et assume une moindre rentabilité dans la mesure où mon risque me parait moindre et mesuré en permanence. Est-ce judicieux? Il semblerait que non à très long terme. Mais là encore, il faut nuancer. Je suis assez catastrophiste. C'est-à-dire que j'envisage l'évènement très rare qui renverserait nos modèles économiques (l'idée de L.Abadie en 2008 par exemple). J'envisage ces phénomènes comme des possibles et j'essaie de m'en prémunir tout en demeurant exposé. Pour lors, il semblerait que ce ne soit que fantasmes. Mais aussi, il est tout à fait possible que la façon dont je me crois protégé soit tout à fait fausse. Je dois admettre que je n'ai pas résolu cette question.
Pour revenir sur les cas évoqués, sur Tessi j'ai toujours perçu que Tessi était très risqué en cas de choc bancaire européen, et dans le cas où ce risque ne se réalisait pas que le potentiel était assez important, supérieur à 50% à presque tous les moments. C'est pourquoi j'ai d'abord acquis Tessi à 25€ puis renforcé à 40€, vers 80€ et légèrement vers 120€. Bien entendu, à 25€ ou à 40€, c'est-à-dire il y a près de 10 ans, je n'évaluais pas la possibilité d'atteinte des cours actuels.
Pour ce qui concerne Trilogiq, la société il y a une dizaine d'années était très rentable, fortement croissante, et peu valorisée (un bon matelas de cash en soutien). Il n'y avait pas beaucoup d'objections à faire mais il y en avait, comme un faible autofinancement libre. La part des investissements corporels était une explication qui tenait la route, le fait que le BFR mange par trop les excédents beaucoup moins, surtout successivement. La rentabilité baissait aussi, mais non en raison de la marge brute qui augmentait mais des charges de personnels croissantes. Là encore on pouvait miser sur la croissance à venir dans les nouveaux produits. Cela montrait plutôt la confiance de la direction. Le risque durant ces années est toujours resté faible comparativement à mon PRU. J'ai acquis des parts de la société à un PRU d'environ 10€. J'en déduis que le mauvais étant survenu, je n'ai quasiment rien perdu. J'ai rien gagné non plus, d'où coût d'opportunité. Mais le risque était limité et avec une exposition favorable à la réussite. Cela n'a pas marché, c'est vrai, mais la tactique globalement est bonne. Il est vrai que mon exposition est montée à près de 10% du portefeuille mais c'est après que l'action était autour de 20€, donc après que j'eus beaucoup renforcé à 6€.Je m'étais alors désengagé d'environ 1/3. Il est vrai que je n'ai pas respecté une de mes règles, qui est de m'assurer d'un bon autofinancement. J'aurais du alors plus m'alléger. Puis quand les mauvaises nouvelles sont survenues, il y a eu pendant un mois une fenêtre de tir à environ 15€. Là encore j'ai manqué le coche. Donc en essayant d'être objectif, j'ai fait deux erreurs que j'aurais pu éviter. Mais je l'assure: pour moi le risque est toujours contenu. Quant à l'avenir? Hé bien je l'avoue, aujourd'hui je n'en sais rien. Ma participation représente plus que 3%. Si j'avais à y investir, n'étant pas investi, j'y investirai dans cette proportion. Si demain, le cours chute beaucoup sans raison valable, à 6€ par exemple, je renforcerai dans une bonne proportion.
Voilà pour ces quelques explications.
Toujours est-il que je reconnais volontiers la médiocrité de ma performance moyenne ces 4 dernières années. Je commence à penser qu'il faudra que je change de tactique. Et dans mon cas, il est possible que je délègue ma gestion à ceux que j'aurai reconnu pour les meilleurs. Ce n'est pas encore décidé. Cela dépendra du temps dont je dispose, cela dépendra aussi du goût que j'aurai encore ou non d'investir personnellement et d'avoir ce plaisir de ressentir les conséquences de ma liberté.

--
[image]





Graham

JTB2017 : Nico36 et... Budget Telecom

par pasca711, mardi 31 janvier 2017, 22:23 (il y a 316 jours) @ Nakama

Et peut être que les jeunes vont appendre à compter...:-D

Fil RSS du sujet
powered by my little forum